Catégories
Projet 2021-2022 THE GREAT ATTRACTION

The “Great Attraction” (3)

Communication, valorisation et public

Affiche de présentation du projet

Les différents publics

Les archives municipales de Rennes, partenaire institutionnel du projet de notre promotion Grace Hopper (2021-2022), ont mis à notre disposition des archives de typologies différentes autour du sport d’entre-deux-guerres à Rennes. Conscientes de la richesse de cette thématique, nous avons souhaité la faire découvrir au plus grand nombre. En effet, le public cible de ce projet est large. L’outil Storymaps qui a été mis en place est destiné tout d’abord au public des archives : aux étudiants, aux chercheurs, aux personnes habituées à utiliser le site internet des archives municipales. Le ton adopté dans la rédaction des notices du dispositif numérique résulte avant tout d’une démarche universitaire.

Néanmoins, le projet numérique sur lequel nous avons travaillé s’inscrit dans un contexte précis. Il s’agit d’une part de faire écho à la programmation culturelle rennaise autour des années de l’entre-deux-guerres, comme cette exposition qui vient de se terminer au musée des Beaux-Arts et d’anticiper les Jeux Olympiques de 2024. Notre choix principal a été de nous appuyer sur des sources iconographiques pour illustrer nos notices, afin d’intéresser et de stimuler l’intérêt du plus grand nombre. De plus, StoryMaps est avant tout un outil dédié à la narration interactive basé sur le principe de scrolling1, un réflexe bien ancré chez les internautes. C’est pourquoi, nous souhaitons également atteindre le public de l’exposition et les amateurs de sport. Un public donc plus large et multigénérationnel.  

Les stratégies de communication

Afin de communiquer autour de ce projet, notre promotion Humanités Numériques, Grace Hopper, a travaillé en lien étroit avec Reine Paris, la responsable communication à l’université Rennes 2. Après plusieurs séances d’échanges et de discussion en février et avril, une stratégie de communication a été élaborée autour d’un plan précis. En somme, pour nous permettre de valoriser et de communiquer au mieux sur notre projet : “The Great Attraction”, nous avons privilégié la transmission sur twitter, via des tweets. Il s’agit d’un canal qui avait, d’après nous, le plus de chance d’atteindre ce public large et pluriel. L’idée de créer un compte spécifique pour ce projet fut rapidement mise de côté, faute de temps et de moyens matériels et humains. Nous nous sommes alors permises de nous greffer aux archives qui possèdent déjà un public cible et de nombreux.ses abonné.es (2417)2. Ces mécaniques ont déjà fait leurs preuves en termes de médiation et de communication puisque les réseaux sociaux « construisent des lieux et des espaces interactifs spécifiques qui impliquent des formes de participation souvent inédites »3.

À ce titre, la promotion a réalisé un plan de communication pour Christelle Lemarchand, la responsable du pôle communication des archives municipales. Dans ce dernier, les différentes dates auxquelles nous souhaitions publier les tweets, leurs contenus, leurs hashtags ont été répertoriés. Afin de faciliter la diffusion du projet, une affiche et un texte de présentation ont par la suite été créés.

À partir de ces outils de communications, les archives ont pu poster plusieurs tweets afin d’attiser la curiosité du public et créer, chez ce dernier, un besoin d’en savoir plus. Les archives, en plus de relayer notre contenu sur twitter, ont également mis en avant l’outil Storymaps sur leur site internet. Dans une logique de visibilité et de valorisation de ce travail, l’université de Rennes 2, qui possède plus de 14700 abonné.es, a retweeté les publications des archives4

https://twitter.com/ArchivesRennes/status/1521450767995056128?s=20&t=L1-3tQwkQ_oVikW6FAyiIw

Notre démarche sur ce réseau a été d’impliquer directement et au maximum le public dans le projet. Les internautes ont ainsi été amenées à participer à une démarche de crowdsourcing5 . En leur faisant découvrir le personnage de l’aviatrice rennaise Marguerite Delalande, nous avons tenté de découvrir de nouvelles informations sur elle en proposant au public de nous aider et de participer. 

Ainsi, nous avons pu créer une communication à la fois simple et marquante au travers de communications régulières sous forme de compte à rebours, de messages courts, qui ont constitués l’approche principale de notre communication. Twitter a été particulièrement efficace pour partager de manière concise des informations sur le projet « The Great attraction », la publication de nos articles et surtout l’échange avec notre public. Nous avons pu bénéficier d’une visibilité virale grâce à la simplicité et la rapidité avec laquelle une information peut être publiée sur ce réseau social.

Pour finir, à l’issue de la présentation de l’outil survenue le 10 mai 2022, la promotion Grace Hopper et les Archives municipales ont été interviewés par une journaliste de la radio Canal B, radio largement reconnue dans le panorama rennais. Une expérience qui a permis d’enrichir la présentation et la diffusion du projet, à retrouver en podcast sur ce lien. L’exposition numérique a également fait l’objet d’un article du magasine Causette disponible en ligne.

Zénaïde Hamon


  1. L’action de scrolling consiste à faire défiler un texte affiché sur un écran. []
  2. Archives municipales de Rennes, compte twitter, disponible sur Archives de Rennes (@ArchivesRennes) / Twitter. []
  3. Burger Marcel, Thornborrow Joanna, Fitzgerald Richard, « Analyser les espaces interactifs des nouveaux médias et des réseaux sociaux », dans : Marcel Burger éd., Discours des réseaux sociaux : enjeux publics, politiques et médiatiques. Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, « Culture & Communication », 2017, p. 7-24. DOI : 10.3917/dbu.thorn.2017.01.0007. URL : https://www.cairn.info/–9782807306028-page-7.htm []
  4. Université Rennes 2, compte twitter, disponible sur Université Rennes 2 (@UnivRennes_2) / Twitter. []
  5. Le crowdsourcing consiste pour une entreprise ou une institution à externaliser une tâche à un vaste ensemble d’individus à priori anonymes (Howe, 2006, p. 15), par le biais d’un appel le plus souvent ouvert et flexible sur internet. Estellés Arolas et Gonzàlez-Ladron-de-Guervara, 2012. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search